84. A.v.Speyr, Dimanches T.O. 17-20

 

84

Adrienne von Speyr et Hans Urs von Balthasar

Matériaux pour les homélies. Dimanches T.O. 17-20

 

19e dimanche  B (1 R 19,4-8; Ep 4,30-5,2; Jn 6,41-51)

1 – Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… Le Seigneur réaffirme sa mission reçue du Père. Personne ne peut comprendre cette mission, sinon celui que le Père attire… Que les auditeurs ne croient surtout pas que c’est le Fils qui attire à lui et cherche à gagner des adeptes, car l’attirance ne se fait que par le Père… Celui qui va au Fils n’y parvient qu’en raison d’un désir du Père que celui-ci a suscité en lui. Personne ne peut arriver au Fils, personne ne peut trouver le Fils, sinon celui qui cherche le Père. Or le Fils facilite cette recherche en éveillant chez l’homme le désir de chercher; et c’est comme s’il aidait à la fois le Père à attirer les hommes, et les hommes à se laisser docilement attirer (Sur Jn 6,44. Cf. Jean. Les controverses, I,51).

20e dimanche  B (Pr 9,1-6; Ep 5,15-20; Jn 6,51-58)

1 - Les œuvres du chrétien sont aussi en rapport avec le temps… Tout temps est en relation avec l’éternité et, même si seule l’éternité a de la valeur, Dieu a cependant attribué à chaque instant une valeur précise du point de vue de l’éternité… « Car les jours sont mauvais ».. Ils s’écoulent sans que les hommes leur donnent cette plénitude voulue par Dieu… Ils ne veulent pas mettre le temps au service de l’éternité, ils voudraient laisser au temps son cours apparemment naturel sans lien avec Dieu… C’est pourquoi les jours sont mauvais parce qu’ils les utilisent dans le sens de leurs intentions de pécheurs. Ils se font indifférents non seulement au Fils et à son message, mais en même temps au Père et  au temps dont il leur fait présent, temps qui, comme don de Dieu, devrait toujours servir ses intentions saintes et éternelles.

Mais parce que les jours sont mauvais, mal remplis, mal utilisés, les chrétiens doivent racheter le temps. D’emblée ils sont avertis qu’ils ont un surplus à acquitter : racheter non seulement leur propre temps, mais aussi le temps en général, le temps de ceux qui le gaspillent; ou mieux : ils ont à l’acheter au prix de leur sacrifice, de leur parole, de leur obéissance, toutes choses qui n’ont de valeur qu’en Dieu, de même que le temps, lui aussi, n’a finalement sa valeur qu’en Dieu. Il y a dans cette requête de Paul l’idée d’expiation (Sur Ep 6,17. L’Épître aux Éphésiens 178-179).

13/04/2018. A suivre.

Hôtellerie
Vous souhaitez faire une pause spirituelle ?

Hôtellerie de l'Abbaye

Spiritualité
Découvrez les richesses de la foi avec d'autres croyants.

Spiritualité

Paroisse
Célébrez les mystères de la foi avec d'autres croyants.

Wisques - Paroisse


LiensMentions légales | création site web arsitéo